Et si les économies d’énergie devenaient (enfin) durables ?

En France comme dans de nombreux pays, la consommation énergétique des bâtiments est devenue une priorité et pèse près de 50% des consommations énergétiques dans un contexte mondial où les enjeux environnementaux sont essentiels. A y regarder de plus près, les actions en faveur des économies d’énergies dans les bâtiments ne favorisent pas toujours l’objectif de produire des résultats durables et pour cause.

Ces dernières années, de nombreuses réglementations ont été fixées afin de gérer plus efficacement l’impact qu’a le secteur du bâtiment sur l’environnement. Depuis trente ans, les responsables de parcs immobiliers, les directions techniques et services généraux associés, mettent en œuvre des outils pour assurer la continuité de service de leurs biens mais l’efficacité énergétique des systèmes mis en œuvre posent aujourd’hui question.

En cause, la non responsabilité des parties prenantes dans l’exploitation des systèmes. D’un côté des industriels ou intégrateurs qui se limitent à la mise en œuvre des solutions sans jamais avoir la main à postériori sur leur exploitation et, de l’autre, des exploitants techniques chargés d’assurer la gestion des systèmes mais dont les missions sont le plus souvent concentrées sur le seul maintien des installations de chauffage, de climatisation, etc.

Pourtant une meilleur gestion des installations permettrait de produire des résultats visibles et durables grâce au pilotage plus efficace et plus intelligent des équipements énergiques du bâtiment. Néanmoins le principe se heurte à l’obsolescence de nombreux systèmes ne permettant pas une gestion intelligente et innovante des bâtiments et produisant le plus souvent des dérives et dysfonctionnements alourdissant la rentabilité et l’exploitation technique globale.

Sous l’impulsion des politiques de développement durable, les directions en charge de la question énergétique dans les grandes entreprises se sont emparées du sujet. Aujourd’hui les professionnels veulent être accompagnés de manière transversale sur la question du pilotage de l’énergie de leurs parcs immobiliers et pas seulement le temps de l’exécution d’un contrat de maintenance ou de l’accompagnement d’un tiers expert. Les acteurs économiques veulent pouvoir accompagner leur politique énergétique avec la mise en œuvre d’outils technologiques leur permettant d’avoir les bonnes informations, au bon moment, pour pouvoir en accord avec leur partenaire, prendre les décisions qui s’imposent.

Dans ce contexte, la convergence des métiers de l’énergie est devenue une des conditions fondamentales à l’émergence d’une politique énergétique favorisant des résultats durables et contribuant à optimiser la rentabilité et la performance des bâtiments. Les acteurs et les outils « nouvelle génération » existent, ne restent plus qu’aux entreprises d’être guidées vers ces solutions pérennes.

Alric Marc, président-directeur général d‘EFICIA